Un tout nouveau sens

Avec le blockbuster de Netflix « The Gray Man », les réalisateurs Joe et Anthony Russo ont notamment pour ambition de redéfinir le film d'espionnage. Audi y fait également une apparition. Nous les retrouvons pour un entretien sur les agents secrets, l'inclusivité dans la narration et l'évolution de la voiture dans le film.

Texte: Patrick Morda – Photo: Dana Fineman/Netflix © 2022 Temps de lecture : 5 min.

Portrait de Joe et Anthony Russo assis sur des chaises de metteur en scène.
Le réalisateur et producteur américain Joe Russo (à gauche) travaille aux côtés de son frère Anthony Russo (à droite). Grâce à leurs films de superhéros, ils sont actuellement considérés comme les deuxièmes réalisateurs ayant le plus de succès commercial de tous les temps.

Joe et Anthony, « The Gray Man » est maintenant disponible sur Netflix. De quoi parle votre nouveau film ?

Anthony Russo : le film est basé sur une série de livres de Mark Greaney et suit un agent qui appartient au programme Sierra, une division secrète de la CIA. Ce programme offre certains avantages à certains détenus en échange d'activités pour le compte de la CIA.

Joe Russo : à cet égard, notre personnage principal, le « Gray Man », joué par Ryan Gosling, se retrouve très vite confronté à l'antagoniste du film.

 

Ces dernières années, vous avez connu le succès avec des films de superhéros. Pourquoi réaliser aujourd'hui un thriller d'espionnage ?

Anthony Russo : Joe et moi avons toujours été fans de ce genre. Nous cherchons depuis longtemps à revisiter les films d'agents secrets, et « The Gray Man » nous a donné cette chance.

 

Qu'est-ce qui rend ce film si spécial ?

Anthony Russo : pour nous, il est intéressant de voir un genre réinterprété ou inversé, car vous pouvez alors donner un tout nouveau sens à une histoire, ce qui est absolument fondamental pour notre travail. Notre idée initiale était que le « Gray Man », même dans le monde des espions, est celui qui est le plus difficile à trouver, car il est pratiquement invisible. Nous avons tous une idée précise de ce à quoi devrait ressembler un espion. Nous voulions briser ce stéréotype de manière radicale.

 

Portrait de Joe Russo assis sur une chaise de metteur en scène.

Pouvez-vous nous donner un exemple de stéréotype du genre que vous avez inversé ?

Anthony Russo : en préparation à son rôle, Ryan Gosling a été formé par de véritables agents de la CIA. Il a notamment appris comment un agent se comporte dans la vie réelle : un agent se déplace et agit aussi efficacement que possible, ce qui lui permet d'économiser de l'énergie afin de disposer de toutes ses réserves au moment crucial. Avant de commencer le tournage, Ryan a suggéré que son personnage se déplace sans enthousiasme et parle d'une voix douce.

Joe Russo : c'est une manière fascinante de faire s'exprimer le personnage principal dans un tel film. Ce sont ces détails qui composent en fin de compte notre réinterprétation de ce genre.

 

Dans quelle mesure êtes-vous, en tant que cinéastes, attachés à l'esprit actuel des choses ?

Anthony Russo : Joe et moi trouvons le concept de « réalisation mondiale du film » et la véritable inclusion très passionnants. Les films ont le pouvoir de rassembler les gens. Nous voulons raconter notre histoire en impliquant différentes cultures du monde entier ; nous sélectionnons donc les équipes et les sites en conséquence.

Joe Russo : nous avons une conscience très politique, nous observons ce qui se passe dans le monde et autour de nous en tant que société. Le film aborde également la peur partagée par beaucoup de personnes selon laquelle il pourrait y avoir un état secret dans l'état qui s'affranchisse de nos valeurs démocratiques fondamentales.

Portrait de Joe Russo assis sur une chaise de metteur en scène.
Joe Russo est le plus jeune des deux frères. Avant de commencer à écrire, produire et réaliser son premier long métrage avec son frère, il a suivi des études d'art dramatique.

« Nous avons tous une idée précise de ce à quoi devrait ressembler un espion. Nous voulions briser ce stéréotype de manière radicale. »

Joe Russo

Portrait d'Anthony Russo assis sur une chaise de metteur en scène.

Un réalisateur progressiste doit donc confronter le public à la réalité ?

Anthony Russo : notre intention n'est certainement pas d'adopter un ton moralisateur, mais nous voulons toujours nous saisir des peurs généralisées, des choses qui nous concernent consciemment ou inconsciemment. Bien sûr, nous voulons aussi divertir et proposer une expérience positive. En retour, cependant, nous aimons susciter l'engagement émotionnel et psychologique de notre public. Nous voulons que les spectateurs qui voient nos films remettent en question leur vision personnelle des choses.

 

L'évolution de la mobilité fait partie de cette réalité : « The Gray Man » montre non seulement les voitures d'agent habituelles, mais aussi les modèles électriques Audi e-tron.

Anthony Russo : en tant que conteurs d'histoires, nous sommes constamment à la recherche de nouvelles technologies pour faire des choses qui n'ont encore jamais été envisagées ou réalisées. C'est une quête passionnante et l'évolution de l'automobile joue un rôle particulier dans ce domaine. J'ai beau aimer les voitures anciennes et actuelles, je suis très curieux de voir à quoi ressemblera notre avenir. Nous sommes à l'aube d'une ère qui nous offre des expériences complètement inédites et qui redessinera notre approche active et passive vis-à-vis de la voiture.

Portrait d'Anthony Russo assis sur une chaise de metteur en scène.
Avant de rejoindre le monde du cinéma, Anthony Russo a étudié le droit. Comme son frère, il croit en l'idée d'une « réalisation mondiale du film » qui reflète une véritable inclusion.

« J'ai beau aimer les voitures anciennes et actuelles, je suis très curieux de voir à quoi ressemblera notre avenir. »

Anthony Russo

Audi x The Gray Man

Audi x The Gray Man

Joe et Anthony Russo reviennent sur leurs nombreuses années de coopération avec Audi. Dans leur production Netflix actuelle avec Ryan Gosling, Ana de Armas et Chris Evans dans les rôles principaux, deux des véhicules de la marque font également partie intégrante de l'intrigue. Avec l'Audi RS e-tron GT et l'Audi Q4 Sportback e-tron, Audi démontre sa compréhension de la nouvelle ère de la mobilité. Voyez par vous-même sur Netflix.

Audi RS e-tron GT: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 20,2–19,3 (NEDC) | 22,6–20,6 (WLTP)Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.

Audi Q4 e-tron: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 20,2–16,6Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.
Seules les données de consommation et d'émissions conformes à la norme WLTP (et non NEDC) sont disponibles pour le véhicule.

Audi RS e-tron GT: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 20,2–19,3 (NEDC) | 22,6–20,6 (WLTP)Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.

Audi Q4 e-tron: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 20,2–16,6Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.
Seules les données de consommation et d'émissions conformes à la norme WLTP (et non NEDC) sont disponibles pour le véhicule.

Les véhicules électriques présentent-ils de nouveaux défis ou de nouvelles opportunités pour votre travail ?

Anthony Russo : non, pas vraiment. Mais cela ne signifie pas que nous serons incapables de faire des choses complètement nouvelles à l'avenir.

Joe Russo : un premier problème se pose déjà : le manque de sonorité du moteur. Le son permet de transmettre une expérience réaliste ou une certaine sensation. Toutefois, nous allons envisager de nouvelles possibilités à l'avenir.

Anthony Russo : attention, cela ne veut pas dire que je suis par principe en faveur des véhicules électriques plus bruyants. Dans la vraie vie, ils sont parfaits comme ils sont.

 

Les voitures vont donc continuer à avoir leur place dans le monde du cinéma ?

Anthony Russo : pour chaque film, nous concevons et développons beaucoup de choses, mais les voitures n'en font pas partie. Théoriquement, nous pourrions le faire, mais ce ne serait évidemment pas aussi bien. C'est à chaque fois une expérience exceptionnelle et les véhicules enrichissent toujours notre processus créatif.

L'Audi Q4 Sportback e-tron dans un hall d'usine

Prêt pour la grande scène

L'Audi Q4 Sportback e-tron ne s'arrête pas à un rôle impressionnant dans la superproduction « The Gray Man » ; découvrez le SUV tout électrique dans votre pays :

En savoir plus

Audi Q4 Sportback e-tron: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 19,7–16,0Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.
Seules les données de consommation et d'émissions conformes à la norme WLTP (et non NEDC) sont disponibles pour le véhicule.

Audi Q4 Sportback e-tron: Consommation électrique (cycle mixte*) en kWh/100 km: 19,7–16,0Émissions de CO₂ (cycle mixte*) en g/km: 0
Plages de consommation de carburant/électrique et émissions de CO₂ en fonction de l'équipement du véhicule sélectionné.
Seules les données de consommation et d'émissions conformes à la norme WLTP (et non NEDC) sont disponibles pour le véhicule.

Cela pourrait également vous intéresser

Votre navigateur ne semble pas être à jour. Notre site web ne fonctionne peut-être pas de manière optimale. La plupart des navigateurs (à l'exception de MS Internet Explorer 11 et versions ultérieures) fonctionnent néanmoins sans problème. Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur web ! La dernière version peut améliorer votre expérience de navigation sur Internet en général. Nous vous remercions pour votre visite et espérons que vous l'apprécierez. Votre équipe Audi