• Accueil
  • De nouveaux mondes numériques pleins d'audace

De nouveaux mondes numériques pleins d'audace

Annegret Maier et Boris Meiners ont pour objectif de digitaliser la mobilité chez Audi. Nous leur avons parlé de mobilité physique et virtuelle et de la façon dont nous achèterons des voitures à l'avenir.

07.10.2021 Texte: Patrick Morda ― Photo: Robert Fischer Temps de lecture : 6 min.

Le doigt pointé sur le mot « Analysing », affiché à l'écran.
L'analyse des besoins puis la hiérarchisation des projets qui en découlent constituent des éléments fondamentaux dans le développement des activités numériques.

Madame Maier et Monsieur Meiners, la mobilité de demain est généralement assimilée aux technologies de motorisation. Pensez-vous que le sujet de la digitalisation est trop peu abordé ?

Boris Meiners: Ces éléments sont étroitement liés. Avec l'évolution vers les véhicules électriques à batterie, l'exigence d'un écosystème numérique autour de la mobilité devient capitale. La digitalisation permet de connecter le véhicule à l'infrastructure de recharge et notamment d'afficher les bornes de recharge disponibles dans le système de navigation. En Allemagne, la grande majorité des personnes qui achètent un modèle e-tron téléchargent l'application myAudi, s'y enregistrent et associent l'application à leur véhicule pour bénéficier de nos services.


Annegret Maier: 
L'électrification change le fonctionnement d'un véhicule, mais c'est toujours une voiture que vous conduisez ! C'est pourquoi le véritable défi de la transformation de la mobilité consiste à mettre en réseau les mondes réel et numérique. Ce n'est qu'en intégrant le véhicule dans un écosystème de services digitaux que nous pouvons offrir une expérience à 360 degrés et jouer un rôle décisif dans la chaîne de mobilité.

 

C'est lorsqu'il s'agit de développer ces services et fonctionnalités que vos départements entrent en jeu ?

Boris Meiners: Oui, c'est exact. En collaboration avec les marchés, nous identifions les besoins des clients et leur nature. Nous les notons, les évaluons et hiérarchisons leur priorité de mise en œuvre. A cet égard, nous parlons aussi bien d'évolutions que de révolution. Le simple fait de rendre comparables ces sujets et de les classer représente un défi de taille. Nous ne sommes pas non plus les seuls à décider. Un groupe d'experts spécialisés dans différents domaines d'activité s'y consacre. Notre travail consiste plutôt à gérer ces idées et ces attentes. 


Annegret Maier:
 Pour tous les sujets numériques, nous faisons le lien entre nos équipes centrales de développement et les marchés internationaux. Et cela dans les deux sens. Nous examinons également dans quelle mesure les services et fonctionnalités que nous proposons au public sont bien accueillis à travers le monde. Il est capital de toujours mettre en œuvre la bonne idée au bon moment.

« 

Nous devons nous plonger dans la numérisation, ce monde hybride en ligne ou hors ligne. »

Annegret Maier, Responsable de la stratégie et de l'analyse des données.

Annegret Maier et Boris Meiners discutent debout devant un grand écran.

Pour rendre cela plus concret: qu'entendez-vous par évolution ?

Annegret Maier: L'évolution désigne principalement l’amélioration continue des fonctions existantes. Par exemple, nous avons revu la manière dont nous demandons le consentement de nos clients pour traiter leurs données. Cela peut sembler insignifiant, mais si les utilisateurs ne donnent pas leur consentement, ils ne peuvent pas bénéficier pleinement de nos services et de nos offres. Les Allemands sont beaucoup plus réticents à ce genre de choses que les Chinois, par exemple.

 

Les exigences sont-elles différentes d'un endroit du monde à un autre ?

Boris Meiners: En Chine, nos clients sont bien plus jeunes que nos clients européens, puisqu'ils ont en moyenne une trentaine d'années. Ils se voient et voient le monde très différemment. Pour eux, un véhicule électrique est un véhicule numérique et connecté. Par exemple, en Chine, vous pouvez déjà effectuer des paiements sans contact via des applications tierces dans les stations-service et les parkings, sans avoir à sortir de votre Audi. 


Annegret Maier:
 Nous devons nous plonger dans la numérisation, ce monde hybride en ligne ou hors ligne. La volonté des utilisateurs de partager leurs informations personnelles est la clé des écosystèmes numériques, mais les attitudes à l'égard de la vie privée diffèrent considérablement dans le monde.

 

Il faut donc convaincre les utilisateurs des avantages qu'ils peuvent en retirer ?

Annegret Maier: Ce que nous faisons n'est pas une fin en soi, et nous ne nous contentons pas d'envoyer de simples newsletters par mail. Nos services et fonctions personnalisés apportent une véritable valeur ajoutée. À l'avenir, il sera possible de stocker des informations individuelles tels que les réglages du véhicule ou du siège, les données de la radio et de navigation, sous réserve de consentement. En transférant ces informations vers une nouvelle voiture, par exemple, il sera beaucoup plus facile de s'habituer à un autre véhicule, car on se sentira immédiatement à l'aise.

« 

Aujourd'hui, certains clients veulent déjà avoir la possibilité de réaliser en ligne l'ensemble du parcours client, jusqu’à l'achat d'une voiture. »

Boris Meiners, Responsable du service Portefeuille d'activités numériques et gestion des programmes.

Gros plan d'un signe de pourcentage.

Est-ce le genre de projet que vous considérez comme révolutionnaire ?

Boris Meiners: Ce que nous appelons en interne « oneAudi » en serait un meilleur exemple. Derrière ce terme se cache l'idée d'harmoniser tous les points de contact que les clients peuvent avoir avec Audi dans l'espace digital. Le but est que la navigation dans le monde de la mobilité Audi soit aussi simple et transparente que possible, tout en étant adaptée aux besoins individuels des clients.


Annegret Maier:
 En fait, nous parlons de quelque chose qui est déjà bien établi dans le domaine du commerce en ligne, notamment chez les grands acteurs du e-commerce. Vous vous connectez à une plate-forme et vous pouvez très facilement trouver les contenus et les offres en ligne qui vous intéressent. À l'avenir, lorsque vous vous connecterez à l'univers Audi, que ce soit depuis votre ordinateur familial, depuis votre voiture ou via un écran d'information en magasin, vous entrerez dans un espace numérique qui vous sera familier. Peu importe que vous recherchiez un véhicule neuf, une voiture d'occasion ou un service. Cette approche est encore très nouvelle dans le secteur automobile.

 

Des études indiquent que, d'ici 2030, la vente au détail de véhicules sera une activité omnicanale. Cela signifie-t-il que les véhicules ne seront plus vendus uniquement en chez nos Partenaires, mais également en ligne, et ce de plus en plus souvent ?

Boris Meiners: Depuis quelque temps, le processus d'achat d'une voiture devient de plus en plus numérique. Nous savons que de nombreux clients souhaitent déjà pouvoir réaliser l'ensemble du parcours client sous forme numérique. Et cela inclue l'achat d'une voiture, les diverses options de paiement et de financement. À la fin de l'année, nous lancerons notre deuxième coentreprise en Chine, SAIC Audi : tous les véhicules seront exclusivement vendus via le système omnicanal.


Annegret Maier:
 C'est une éventualité très réaliste. Je pense même que cela se concrétisera bien avant 2030. En concertation permanente avec les Partenaires, nous sommes actuellement en train de mettre en place et de déployer des systèmes omnicanaux sur les premiers marchés européens. S'il va de soi que nous devons tenir compte des différences culturelles et juridiques, il y a aussi des questions concernant le montant que les gens sont prêts à dépenser en ligne et le fonctionnement de la politique de retour.

Comment les Partenaires Audi traditionnels s'intègrent-ils dans cet environnement de plus en plus numérique ?

Annegret Maier: Audi continue de miser sur les Partenaires. Nombreux sont ceux qui souhaitent continuer à échanger avec une personne qui les conseillera sur le véhicule, avant et après l'achat, quelle que soit l'avancée du numérique. Certaines choses sont plus efficaces et plus rapides en ligne, mais pour d'autres, la présence humaine reste essentielle. C'est à la fois une immense opportunité et un défi de taille.

 

Boris Meiners: Dans le même ordre d'idées, la pandémie de coronavirus a prouvé à quel point les outils et services numériques sont précieux. La demande de services tels que les conseils d'achat virtuels et les chats en direct est montée en flèche. Cela a également accéléré les processus en interne de notre entreprise.

 

Jusqu'à quel point essayez-vous de prévoir l'avenir dans votre travail ?

Boris Meiners: Concrètement, en ce qui concerne notre travail quotidien, il n'est pas utile de nous projeter beaucoup plus loin qu'un an ou deux. La vitesse à laquelle les choses changent est tout simplement trop élevée. C'est également la raison pour laquelle il est si difficile d'aligner nos processus sur les cycles de développement des véhicules, qui sont nettement plus longs et toujours relativement rigides. Cependant, en examinant les nouveaux concept cars d'Audi, on comprend clairement que la numérisation et les services qu'elle permet vont devenir un véritable signe distinctif et un facteur de différentiation.

 

Annegret Maier: Par ailleurs, nous réfléchissons toujours à la possibilité d'un avenir qui inclura la conduite autonome. Dans ce scénario aussi, nous voulons avoir notre écosystème numérique bien défini. Ces services seront principalement axés sur les expériences de la marque Audi en dehors de la conduite. Des concepts tels que l’Audi grandsphere concept¹ montrent comment nos véhicules se transforment en vecteurs d'expérience et ce que l'avenir nous réserve.

¹Le véhicule illustré est un concept car qui n'est pas disponible comme modèle de série.

¹Le véhicule illustré est un concept car qui n'est pas disponible comme modèle de série.

Your browser does not seem to be up to date. Maybe our website does not work optimally. Most browsers (but not MS Internet Explorer 11 & older) work fine.
We recommend you to update your web browser!
The latest version can ensure a good result anywhere on the internet.

Thank you very much for your visit.

Your Audi Team