• Accueil
  • En route pour le Dakar 2024 : apprendre du désert

En route pour le Dakar 2024 : apprendre du désert

En janvier 2024, Audi participera pour la troisième fois au Rallye Dakar. C'est dans le désert d'Arabie Saoudite que le pilote Mattias Ekström et toute l'équipe Audi Sport entament la préparation intensive du rallye d'endurance le plus difficile du monde.

Texte : Patrick Morda – Photo: Julian Rausche – Film: Alexander Triebel Temps de lecture : 3 min.

Portrait de Mattias Ekström.
Avec son copilote Emil Bergkvist, Mattias Ekström, compagnon de longue date d'Audi Sport, se lance dans le Rallye Dakar. Avant le départ du Rallye Dakar en janvier 2024, des semaines de tests intensifs les attendent.

La poussière met quelques instants à se dissiper. L'Audi RS Q e-tron s'immobilise dans un grondement sonore sur le terrain sableux et caillouteux. Lorsque les portes s'ouvrent, c'est un Mattias Ekström épuisé mais visiblement satisfait qui sort de sa voiture de course spéciale Dakar. « C'est curieux », confesse-t-il. « J'ai fait une pause depuis janvier, j'ai conduit beaucoup d'autres voitures. Mais dans l'Audi RS Q e-tron, je me sens tout de suite chez moi, j'ai l'impression de ne l'avoir jamais quitté. »

Le dernier Rallye Dakar a été difficile pour Ekström et toute l'équipe Audi. « Nous y sommes allés avec des attentes élevées, mais nous n'avons pas obtenu les résultats escomptés ». Alors que le concept de propulsion électrique de l'Audi RS Q e-tron fonctionnait parfaitement, des dommages aux pneus et des pannes dues à des accidents ont considérablement retardé les pilotes Audi et anéanti tout espoir de victoire.

Avis de non-responsabilité : ce véhicule est le véhicule de course conçu pour le rallye Dakar. Il n'est pas proposé à l'achat.

Avis de non-responsabilité : ce véhicule est le véhicule de course conçu pour le rallye Dakar. Il n'est pas proposé à l'achat.

« On ne peut pas gagner le Dakar, ni même franchir la ligne d'arrivée, en comptant sur la chance. »

Mattias Ekström

Pneus et véhicules au camp de base Audi pendant la phase de tests en Arabie Saoudite.
En Arabie Saoudite, l'équipe Audi Sport a connu des températures allant jusqu'à 42 °C et des vents violents à répétition. Audi Sport a reproduit sur le circuit les dommages subis par les pneus afin d'analyser les conditions et les circonstances qui ont conduit aux revers de janvier dernier.

Les trois pilotes – Ekström, Peterhansel et Sainz – prendront de nouveau le départ du rallye en janvier 2024. D'ici là, des mois de tests et d'ajustements les attendent. « On ne peut pas gagner le Dakar, ni même franchir la ligne d'arrivée, en comptant sur la chance. C'est grâce à ses compétences, son expérience et sa motivation que l'on gagne. Il faut trouver la bonne attitude », affirme le suédois, fort de sa longue histoire chez Audi Motorsport.

Mattias Ekström a été le pilote d'usine Audi de 1999 à 2017. Ce pilote de course polyvalent est prêt à relever tous les défis : il a remporté le championnat du monde de rallycross, été deux fois champion de DTM et décroché quatre titres à la Race of Champions. En 2021, Ekström a participé pour la première fois au Rallye Dakar au sein du trio de pilotes d'Audi Sport. « Faire partie du projet Dakar représente le plus grand défi de toute ma carrière. Je suis convaincu que tout le monde rêve de le remporter. Mais une fois que l'on mesure les efforts à fournir, plus d'un abandonnerait avant même d'avoir essayé ».

Toute l'équipe a le potentiel pour mener la danse. Les dommages aux pneus et les autres problèmes subis par Audi en janvier dernier sont donc d'autant plus regrettables. « Nous devons comprendre pourquoi les pneus ont été endommagés à des endroits inattendus. Que devons-nous changer dans notre style de conduite ? Quelles modifications faut-il apporter aux réglages du véhicule ? Et, surtout, y a-t-il un pneu qui puisse mieux résister ? » Pour trouver des réponses et des solutions, l'équipe Audi Sport passe plusieurs jours en Arabie Saoudite. L'équipe compare les performances de deux types de pneus BF Goodrich, le fournisseur officiel de pneus du Rallye Dakar, et tente de recréer les conditions qui ont provoqué les dégâts survenus en janvier pour ensuite développer des solutions. Des amortisseurs améliorés sont également à l'étude, car le train roulant doit se comporter de manière fiable, mais aussi régulière et efficace sur les terrains difficiles. Des capteurs de mesure des charges et des accélérations placés dans le châssis aident l'équipe dans son travail.

« Il ne s'agit pas d'améliorer ce qui fonctionne déjà bien. Nous voulons comprendre nos points faibles et y remédier. »

Mattias Ekström

L'Audi RS Q e-tron a passé le test haut la main. Sa fiabilité démontrée sur 2 568 kilomètres confirme non seulement la maturité de ce concept innovant, mais prouve également que le programme intense peut être exécuté de manière systématique. En plus des enseignements techniques, les ingénieurs et les pilotes tirent également profit des tests productifs menés en Arabie Saoudite en matière de prise de décision et de style de conduite. À l'issue des essais réalisés en Arabie Saoudite, une analyse complète de toutes les données enregistrées est prévue. Ekström en est convaincu : sur le Rallye Dakar, la moindre négligence peut être fatale. « On peut toujours apprendre. Le succès dans le sport automobile repose toujours sur différents facteurs. Et les plus importants d'entre eux, ce sont les compétences, l'expérience et les connaissances. » C'est d'ailleurs dans cet état d'esprit qu'Audi continue à préparer les prochaines étapes de son développement et de son organisation pour le Rallye Dakar 2024.

Avis de non-responsabilité : ce véhicule est le véhicule de course conçu pour le rallye Dakar. Il n'est pas proposé à l'achat. L'Audi RS Q e-tron associe une transmission électrique à un système de conversion d'énergie composé d'un moteur TFSI et d'un alternateur.

Avis de non-responsabilité : ce véhicule est le véhicule de course conçu pour le rallye Dakar. Il n'est pas proposé à l'achat. L'Audi RS Q e-tron associe une transmission électrique à un système de conversion d'énergie composé d'un moteur TFSI et d'un alternateur.

Mattias Ekström et Emil Bergkvist

Fascination Dakar

Mattias Ekström et son copilote Emil Bergkvist constituent l'une des trois équipes Audi Sport qui prendront le départ du Rallye Dakar. Découvrez ce qui l'enthousiasme tant dans cette course légendaire, d'où vient sa passion pour la course automobile et pourquoi l'esprit d'équipe est crucial dans le désert.

En savoir plus

Cela pourrait également vous intéresser

Votre navigateur ne semble pas être à jour. Notre site web ne fonctionne peut-être pas de manière optimale. La plupart des navigateurs (à l'exception de MS Internet Explorer 11 et versions ultérieures) fonctionnent néanmoins sans problème. Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur web ! La dernière version peut améliorer votre expérience de navigation sur Internet en général. Nous vous remercions pour votre visite et espérons que vous l'apprécierez. Votre équipe Audi