• Accueil
  • Les meilleures sensations de conduite, façonnées par Audi

Les meilleures sensations de conduite, façonnées par Audi

Dans le cadre du développement technique d'Audi, les ingénieurs travaillent sur la sensation de conduite unique des nouveaux véhicules électriques de la marque.

12.05.2021 Texte : Bernd Zerelles − Photos : Dirk Bruniecki Temps de lecture : 5 min.

Gros plan sur le carter du stator d'un moteur électrique.
Le carter du stator d'un moteur électrique avec des conduits de refroidissement intégrés.

Lorsqu'il sort du véhicule d'essai, Kay Friedmann est très satisfait : « Ce sont exactement les sensations d'une Audi ! Chaque Audi, y compris, et surtout les véhicules électriques, doit procurer cette sensation de conduite inimitable : équilibrée, solide et précise. C'est notre ADN. »

 

Kay Friedmann est chef de projet des systèmes de transmission techniques pour trois plateformes électriques, dans un département spécial chez Audi. Ce département regroupe pour la première fois, de façon globale, l'ensemble du développement des châssis, du moteur, de la transmission et du système de stockage d'énergie.

Avec le passage à l'électromobilité et la transformation du développement automobile qui l'accompagne, Audi s'est fixé des priorités claires : le client et son expérience de conduite passent avant tout.

Une nouvelle structure intégrant chaque élément dès l’origine

Jusqu'à présent, les composants individuels des véhicules équipés de moteurs à combustion - tels que le moteur, le châssis ou les freins - étaient développés séparément pour obtenir des performances optimales. Ils étaient ensuite assemblés entre eux dans le véhicule. Mais aujourd'hui, sur un véhicule électrique, les interdépendances entre les systèmes sont beaucoup plus importantes et doivent être prises en compte dès le début processus de développement.

 

Kay Friedmann l'explique ainsi : « Nous créons non seulement des composants aux propriétés exceptionnelles, mais également des performances de véhicule optimales. En effet, dans un véhicule électrique, chaque système interagit beaucoup plus avec les autres que dans un véhicule thermique. »

« 

Nous ne développons pas seulement des composants, mais aussi des performances optimales pour les véhicules. »

Kay Friedmann

L'expérience client au cœur du processus de création

Lorsqu'ils choisissent un véhicule thermique, les clients peuvent sélectionner une option de moteur spécifique, comme un moteur TFSI à quatre cylindres ou même un moteur V6. En revanche, lorsqu'il s'agit de véhicules électriques, très peu de clients connaissent la différence entre un moteur asynchrone et un moteur synchrone à excitation permanente.

 

Ce qui compte, ce sont les performances globales du système de propulsion. Comme le dit Friedmann, « il est inutile de construire un moteur électrique à haute performance si la batterie haute tension ne permet pas d’exploiter cette puissance dans le véhicule. »

 

On peut prendre un autre exemple en regardant l'interaction entre le système de freinage traditionnel et le comportement du récupérateur d’énergie du moteur électrique, qui sont ensemble responsables de la décélération du véhicule. Dans un véhicule électrique, les capacités de freinage exceptionnelles vont de pair avec la spécificité du comportement de la propulsion électrique.

 

De plus, le fait que la voiture soit équipée, de série, de moteurs électriques sur les essieux avant et arrière ouvre de nouvelles possibilités pour affiner la dynamique de conduite, en offrant un niveau de performance toujours plus élevé. En conséquence, les développeurs de châssis jouissent d'une plus grande liberté pour obtenir un comportement de conduite optimal du véhicule.

 

Ces nouveaux aspects exigent une approche globale du développement des véhicules. C'est pourquoi Audi a déjà regroupé tout ce qui concerne l'approvisionnement, le stockage et la distribution de l'énergie dans une seule unité organisationnelle. À l'avenir, cette approche sera poussée encore plus loin en combinant le développement de la transmission et du châssis en une seule unité.

Un moteur asynchrone câblé sur un banc d'essai.
Mise à l'épreuve d'un moteur asynchrone, de l'électronique de puissance et de la transmission sur un banc d'essai de groupes motopropulseurs. Kay Friedmann explique : « Comment le véhicule accélère-t-il lorsqu'il quitte la ville ? Nous pouvons ajuster précisément ces caractéristiques sur le banc d'essai. »

La sensation Audi : une expérience de conduite incomparable

Les équipes interdisciplinaires se basent sur les besoins des clients pour établir les caractéristiques du véhicule, qui servent ensuite à la définition des exigences de développement. Il est essentiel que les ingénieurs des départements de développement reçoivent un cahier des charges réalisable, ainsi que des cas d'utilisation spécifiques qui illustrent les exigences.

 

L'accent doit toujours être mis sur ce que le client ressentira dans le véhicule. Kay Friedmann précise : « Ce qui compte, ce n'est plus seulement le fait qu'un véhicule accélère de 0 à 100 km/h en cinq secondes, mais également ce que ressent le conducteur pendant cette accélération. Quelle est la force de l’accélération ? Que ressent-il depuis son siège ? »

 

La mobilité électrique offre de nombreuses nouvelles opportunités aux ingénieurs. Ce qui nécessitait auparavant un processus de développement mécanique laborieux peut désormais être facilement réglé avec des commandes électriques. En d'autres termes, ce que l'on obtient en injectant avec précision du carburant dans la chambre de combustion d'une voiture classique, peut être reproduit en contrôlant précisément les phases de l'électronique de puissance et de commande du moteur électrique.

Un véhicule changeant de tempérament à la simple pression d’un bouton

Quelle puissance le moteur reçoit-il à un moment donné et comment le véhicule se comporte-t-il en conséquence ? Un autre ingénieur d'Audi, Roberth Eichner, chef de projet pour les véhicules de démonstration et les aspects fonctionnels, décrit la manière dont cela fonctionne. Son équipe teste et expérimente pour la première fois différentes fonctions de conduite. Et ils le font dans le véhicule concept du nom de Brutus, dont Roberth Eichner est responsable.

 

Brutus est un ancien prototype d'Audi e-tron équipé d'une grande variété d'applications fonctionnelles et de technologies de mesure, qui permettent de passer d'une fonctionnalité à une autre par simple pression d'un bouton. Il est donc possible d'expérimenter chacune de ces fonctionnalités en direct. Roberth Eichner : « Ce qui rend l'électromobilité si fascinante est le fait que nous puissions activer toute une série de fonctions dans ce véhicule de démonstration. Nous conférons ainsi à Brutus un large éventail de traits de caractère. »

« 

Nous sublimons la mobilité électrique avec de nouvelles émotions. »

Roberth Eichner

Par exemple, les développeurs testent différents types d'accélération qu'ils simulent à l'avance sur ordinateur. Cela permet de voir comment se comportera un concept de véhicule qui n'existe que sur le papier. Roberth Eichner et son équipe peuvent également intégrer leurs propres idées, totalement nouvelles, à ce premier stade de l'expérience.

 

Eichner explique : « Beaucoup de nos clients sont enthousiasmés par la mobilité électrique et impressionnés par le plaisir qu'ils ont à être au volant. Mais l'expérience haut de gamme qu'Audi veut offrir va encore plus loin... ». C'est pourquoi les développeurs techniques repoussent sans cesse les limites avec de nouvelles versions des véhicules électriques, transformant ainsi le mouvement en émotion pure, et provoquant un réel sentiment de surprise et de fascination.

Vue arrière du véhicule concept Brutus avec le hayon et les portes latérales ouverts, qui permettent de visualiser les composants électroniques dans le coffre à bagages et les revêtements intérieurs retirés.
Un homme s'approche en riant d'une Audi Q4 e-tron connectée à une station de recharge sur un parking avec une grande ville en arrière-plan.

Laissez-vous surprendre intensément par l'Audi Q4 e-tron

Audi ajuste avec précision l'expérience de conduite de ses véhicules électriques. Pour en savoir plus les performances de la nouvelle Audi Q4 e-tron, cliquez ici.

Découvrir maintenant

Audi Q4 e-tron: Consommation énergie mixte*: 18,2–15,8 kWh/100km (NEDC); 21,3–17,0 kWh/100km (WLTP)Émissions de CO₂ mixtes*: 0 g/km

Audi Q4 e-tron: Consommation énergie mixte*: 18,2–15,8 kWh/100km (NEDC); 21,3–17,0 kWh/100km (WLTP)Émissions de CO₂ mixtes*: 0 g/km

Your browser does not seem to be up to date. Maybe our website does not work optimally. Most browsers (but not MS Internet Explorer 11 & older) work fine.
We recommend you to update your web browser!
The latest version can ensure a good result anywhere on the internet.

Thank you very much for your visit.

Your Audi Team